Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 22:50

p { margin-bottom: 0.21cm; }a:link { }

Cet article rend compte des résultats d'une étude publiée en décembre sur la génétique du chromosome Y du descendant de Jérôme Bonaparte, frère de l'empereur Napoleon, ainsi que de tests réalisés sur des cheveux de l'empereur. C'est, à mon sens, un bon exemple de l'utilisation de ces nouvelles techniques de généalogie génétique. Deux types de tests sont pratiqués. Les tests SNPs établissent la position dans l'arbre Y et dans le cas présent établissent que l'haplogroupe est E , et plus précisément qu'il s'agit du groupe défini par la mutation M34. On dit que ces personnes sont M34+ et on note E-M34 ce sous groupe du grand (haplo)groupe E . Le second type de test concerne les marqueurs dits STR, acronyme pour « Short Tandem Repeat » ; ce sont les « empreintes génétiques » . On repère un nombre de répétitions (en tandem) qui, justement, varie assez fréquemment et permet un tableau de valeurs caractéristique d'un individu mais aussi d'une lignée ; et donc de faire des comparaisons et de chercher des parents proches. Pour info, c'est ce second type de test qui est particulièrement visé par la loi française actuelle.

 

Tableau  des  haplotypes :

 

http://sd-4.archive-host.com/membres/images/90261920431217746/Tableau-Napoleon.png

 

p { margin-bottom: 0.21cm; }a:link { }

Le tableau de valeur ci-dessus est donné pour 21 marqueurs mais la comparaison a été faite sur 37 marqueurs et davantage de tests seraient possibles. Il ne s'agit pas ici de discuter dans le détail de la variance au sein de ce groupe de M34+ . On remarquera que pour le marqueur DYS454 l'haplotype (nom donné à l'ensemble des valeurs ) du descendant des Bonapartes présente une nette différence. Ce genre de variation est assez rare et si un jour on retrouvait cette caractéristique on aurait une bonne piste sur l'origine géographique des Bonapartes. La dispersion géographique est importante . L'article a été publié avant que le marqueur L792 soit mis en évidence. Ce marqueur SNP permet de préciser que le groupe d'origine pour les Bonapartes est sans doute le sous-groupe des L792+ qui ne concerne qu'une petite fraction des M34+. L'ADN Bonaparte n'a pas encore été testé pour L792 mais c'est une piste solide.

 

J'ai voulu commencer par présenter des résultats bruts. On voit que la comparaison avec les résultats « Savard » fait apparaître des correspondances. Il s'agit là d'une lignée aujourd'hui canadienne , la principale source d'information sur les origines françaises. On peut regretter le manque de données françaises, même si l'origine italienne, à Sarzane, des Bonapartes est établie.

L'haplogroupe E est un groupe dont l'origine, encore discutée, est vers le sud de l’Égypte et ceci sans référence immédiate au fameux « out of Africa ». Il y a 3 branches importantes qui partent du tronc principal :

  •  
    • la branche E-M81 est importante chez les Berbères d'Afrique du nord

    • la branche E-M78 suit les conquêtes arabes (et donc se surimpose aux E-M81)

    • la branche E-M123 que nous allons envisager ici.

 

Globalement, la branche E-M123 est davantage présente au proche orient, et plus au nord, dans les Balkans et au nord de la mer noire, ainsi que sur les côtes nords de la méditerranée, Espagne, France, Italie et Grèce. Il y a 3 sous groupes de E-M123 connus. E-M34 est le plus important et c'est justement celui de la lignée Bonaparte. Le marqueur M34 a été identifié en 2004, date de la première étude. Il s'agit donc de découvertes relativement récentes ; les groupes concernés étaient insoupçonnés des archéologues. En comparant les haplotypes (les valeurs comme celles du tableau ci dessus) on peut faire une estimation de l'âge des groupes et on aboutit à un âge d'environ 7000 ans pour le groupe E-M34 (5000 av. JC). Les endroits où on a trouvé des fortes concentrations de E-M34 sont les alentours de la mer morte. C'est sans doute à partir du proche orient que des migrations ont eu lieu dans les pays du pourtour nord de la méditerranée. Toute la question est donc : depuis quand cette présence en Europe de colonies E-M34 ?

Il y a une marge de progression car on a maintenant identifié un nouveau marqueur, L792, et la lignée Savard est porteuse de ce marqueur L792. Si on détermine que la lignée Bonaparte est aussi membre de ce sous groupe de E-M34 on aura une piste bien plus précise. Il faut ici remarquer le rôle déterminant des particuliers dans cette approche, puisque ce sont des tests privés qui ont abouti à la découverte de L792 et les comparaisons ci-dessus se font avec des résultats de particuliers mis sur une banque de données publique. Un monde mal connu dans ce pays puisque régulièrement fustigé. Plutôt que de savoir si Bonaparte est bien caucasien je préfère savoir qu'elle est la répartition des E-M34 et, plus précisément, des E-L792. L'article discuté ici est donc une porte ouverte vers l'identification d'un groupe qui n'a pas laissé de trace archéologique mais dont un représentant place sous les feux de la rampe l'un de ces petits groupes (des commerçants?) qui ont aussi fait l'histoire de l'Europe.

 

 

 

 

Remerciements à Denis Savard pour la communication des résultats en cours et pour d'utiles discussions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier
commenter cet article

commentaires

zalmoxis 10/06/2012 08:43


"mais dont un représentant place
sous les feux de la rampe l'un de ces petits groupes (des commerçants?) qui ont aussi fait l'histoire de l'Europe."


L'ARTICLE est vraiment
interessant mais cette dernière phrase est obscure comme un PV de gendarmerie. Il faut comprendre quoi ??? ds commerçants libanais ? juifs ? ou autres ? pas caucasiens comme c'est sous entendu
dans l'article ?


Zalmoxis 

Didier 10/06/2012 21:00



Des commerçants "autres". J'avais en mémoire des groupes comme les Lombards (ce n'est pas le cas ici). Le groupe en question ne semble pas avoir laissé un nom. Je ne les crois pas Juifs et même
je soupçonne que la chûte de cette civilisation de la mer morte a été provoqué par les populations juives. Ils avaient le "choix" de tenter de se faire une place ou de partir. C'est une sorte de
Diaspora avant la lettre. Voilà comment je vois les choses.